Le Triangle de Karpman révèle les jeux psychologiques des relations humaines. Voici comment les déjouer👇

Partagez ce post

Ce modèle psychologique, développé par le psychiatre Stephen Karpman, met en lumière trois rôles clés : la Victime, le Persécuteur et le Sauveur.

1️⃣ La Victime :
Se sent impuissante, injustement traitée ou malheureuse. Elle pense n’avoir aucun contrôle de la situation. Ce rôle peut sembler confortable à court terme, mais il peut conduire à un sentiment de dépendance et à l’incapacité à résoudre les problèmes de manière autonome.

2️⃣ Le Persécuteur :
Blâme, critique ou attaque la Victime. Ce rôle peut découler de la frustration, du stress ou d’autres émotions non résolues. Bien que le Persécuteur puisse temporairement se sentir puissant, ce rôle peut conduire à des relations tendues et à un environnement toxique.

3️⃣ Le Sauveur :
Intervient pour aider la Victime. Bien que cette intention puisse sembler altruiste, elle peut également devenir une forme de contrôle. Les Sauveurs peuvent se sentir responsables du bien-être des autres, mais cela peut créer des attentes irréalistes et perpétuer le cycle du Triangle de Karpman.

Pour cultiver des relations saines, il est essentiel de reconnaître et d’éviter les pièges du Triangle de Karpman.

– FAVORISER L’AUTONOMIE : Encouragez la prise de responsabilité individuelle plutôt que de tomber dans le rôle de Sauveur. Permettez à chacun de résoudre ses propres problèmes.

– ÉTABLIR DES LIMITES : Évitez de jouer le rôle du Persécuteur en reconnaissant vos émotions et en exprimant vos préoccupations de manière constructive, sans blâmer ou critiquer.

– FAVORISER L’EMPATHIE: Comprenez les sentiments de la Victime sans rentrer dans le rôle de Sauveur. L’empathie ouvre la voie à des solutions collaboratives.

Le Triangle de Karpman offre un cadre précieux pour explorer les mécanismes sous-jacents des conflits et des relations problématiques.

En cultivant la conscience de nos propres comportements, nous pouvons contribuer à créer des environnements plus sains et des interactions plus enrichissantes.

Dans notre petite TPE industrielle, où les interactions sont étroites et les rôles souvent flexibles, comprendre et éviter le Triangle de Karpman est crucial.

L’autonomie renforce la confiance et l’appartenance, essentielles pour notre chef d’atelier et tous les employés.

Des limites claires préviennent les conflits, tandis que l’empathie favorise une collaboration profonde.

Appliquer ces principes nous aide à créer un environnement de travail sain et productif, vital dans notre contexte spécifique où chaque membre joue un rôle clé.

Ensemble, nous œuvrons pour que notre entreprise soit un lieu d’épanouissement et de succès partagé.

Plus d'articles à explorer

Voulez-vous booster votre entreprise avec de l'usinage de précision ?

Envoyez-nous un message et restons en contact.